fbpx

La Guérison du Cœur de Guy Corneau

Résumé

Ce livre part de l’hypothèse qui pose la question du sens de la souffrance dans la vie de chacun, cette vie remplie de joie et de bonheur, mais aussi de moments de doute, de désarroi, de tâtonnements et de douleurs.


Guy Corneau nous livre une part de sa propre histoire afin de nous conduire au cœur de sa douleur et de là, vers son vécu et ses interrogations d’homme, de malade et de thérapeute.

 

Il expose le point de vue d’autres personnes, ouvert à cette même démarche de quête de sens et de dépassement face à la souffrance. Il nous parle de la maladie, de l’épreuve, de la confrontation, de la souffrance que celle-ci se manifeste dans notre corps, notre psychisme, nos relations, notre travail, notre vie, en nous offrant ainsi de quoi élargir notre perspective et enrichir notre propre parcours.


Il pose la question de savoir si cette souffrance a un sens, si elle est nécessaire, à quoi elle sert, ou nous conduit-elle. Il propose des possibilités de la comprendre, d’en faire une alliée, de l’écouter car elle nous parle de nous, de nos blocages, de nos peurs, de nos incapacités à vivre, à être pleinement nous-mêmes, à nous ouvrir à l’amour.


Parce qu’au-delà de la douleur qu’elle inflige, la souffrance ouvre la voie du cœur et l’auteur tente de nous montrer à quel point elle peut nous permettre de revenir vers nous-même, de nous réconcilier avec l’être que nous sommes, de nous libérer et de vivre enfin pleinement et de vivre heureux. Un très beau livre…

Carte du Tarot d’Osho : La Guérison

Vous portez vos blessures. Du fait de votre ego, votre être tout entier est une blessure et vous la portez partout où vous allez. Personne ne cherche à vous blesser, personne n’est dans l’attente de vous faire du mal, chacun est occupé à protéger ses propres blessures. Qui aurait assez d’énergie ? Mais cela arrive tout de même parce que vous êtes tellement prêt à être blessé, tellement prêt, dans l’attente des coups.


Vous ne pouvez pas toucher l’homme de Tao. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a personne pour être touché. Il n’y a aucune blessure. Il est sain, guéri, entier. Le terme anglais « whole » = « entier » est très beau et le mot « heal » = « guérir » ainsi que le mot « holy » = « saint » ont la même racine, « whole ». L’homme de Tao est entier, sain et saint.


Soyez conscients de votre blessure. Ne l’aider pas à croître, laissez-la se guérir et elle ne sera guérie que lorsque vous irez à sa racine. Moins votre mental interviendra, plus vite votre blessure guérira, sans mental, pas de blessure.

 

Vivez une vie sans tête. Allez et acceptez les choses comme elles sont.
Pendant vingt-quatre heures seulement, essayez : une acceptation totale, quoi qu’il arrive. Quelqu’un vous insulte, acceptez-le, ne réagissez pas et voyez ce qui se passe. Soudain vous éprouverez un flot de vitalité que vous n’aviez jamais ressentie auparavant.

Commentaire :

Voici venu le temps où les blessures du passé, profondément cachées, remontent à la surface prêtes et disponibles à la guérison.


La figure de cette carte est nue, vulnérable, ouverte au contact affectueux de l’existence. L’aura autour de son corps est pleine de lumière et la qualité de détente, de sollicitude et d’amour qui l’entoure dissolvent son agressivité et sa souffrance.

 

Des lotus de lumière apparaissent sur son corps physique et autour du corps éthérique, dont les guérisseurs disent qu’il nous enveloppe tous. Dans chacune de ces couches subtiles apparaît un cristal ou schéma guérisseur.


Lorsque nous sommes sous l’influence guérissante du Roi de l’Eau, nous ne nous cachons plus de nous-mêmes ni des autres. Dans cette attitude d’ouverture et d’acceptation, nous pouvons être guéris et également aider d’autres à être en bonne santé et à trouver la plénitude.

Inscrivez-vous pour recevoir directement nos nouveaux articles par mail.

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *