Libère LèMo

 

Emilie Merienne, Thérapeute - Coach de Vie

Vivez une grande aventure : Aller à la Connaissance de Soi

 

Revenir au site

Éponge émotionnelle

Empathie VS Compassion

Tu es une éponge émotionnelle, tu sens tout, tout te submerge et tu te dis être hyper empathique… Peut-être bien que oui ou peut-être bien que non….

Il est fréquent de confondre empathie et compassion et quand la distinction n’est pas faite, on s’y mélange, à l’image de la confusion que nous ressentons intérieurement au contact des émotions des autres. Car lorsqu’on est une éponge émotionnelle, nous nous sentons dans le même état qu’autrui, nous ressentons sa peine et nous souffrons avec lui. Et ce que je viens de décrire n’est pas la définition de l’empathie, mais celle de la compassion.

Compatir vient du latin « compati », qui signifie souffrir avec. Ainsi quand nos émotions se confondent avec celles d’autrui et que nous ressentons SA peine, pas la nôtre, mais la sienne, nous compatissons.

Alors quelle différence y-a-t-il avec l’empathie ? Elle est infime mais elle fait toute la différence. L’empathie signifie avoir la faculté intuitive de se mettre à la place d'autrui, et de percevoir ce qu'il ressent. Et donc il ne s’agit pas de ressentir soi-même mais d’avoir la capacité de voir, comprendre ce que ressent l’autre.

Dans le cas de la compassion nous sommes un acteur émotionnel. Dans le cas de l’empathie, nous sommes un observateur émotionnel. Et parce que nous observons sans nous investir émotionnellement, nous sommes capables de recul, de réflexion et d’actions. Quand la personne soumise à ses émotions est rarement capable de recul ; l’absence de recul nuit à la capacité de réflexion et entraîne des RE-action (phénomène d’actions répétées et répétitives, automatiques).

Quand quelqu’un s’effondre, tu as le choix d’être submergé et de t’effondrer avec. = Compatir

Ou d’être à l’écoute, de comprendre et de rester débout, bien stable, pour être l’épaule, le pilier sur lequel l’autre pourra s’appuyer pour reprendre des forces et se relever. = Empathie

Quand on ne s’effondre pas avec l’autre, ça ne veut pas dire qu’on manque d’empathie, qu’on ne ressent rien, qu’on est insensible ou inhumain. Ça veut juste dire qu’on a suffisamment de distance en soi, et suffisamment de conscience de l’autre, pour respecter que ce qu’il vit lui appartient, que cela ne nous appartient pas et que nous sommes là, disposé s’il le souhaite à l’aider ou à ne rien faire si c’est également ce dont il a besoin.

Être aux prises aux émotions nous renvoie à nous-même, et lorsque nous sommes centrés sur l’avalanche émotionnelle intérieure, nous ne pouvons plus être à l’écoute d’autrui. Hors pour être aidant, il est nécessaire de pouvoir être à l’écoute, pour pouvoir se mettre au service de celui qui souffre. Et nous ne pouvons pas le faire si nous souffrons nous-même.

Alors si vous êtes une éponge émotionnelle, je vous encourage à :

  • Prendre conscience de ce qui vous appartient vraiment,
  • Apprendre à séparer ce qui est à vous de ce qui est à l’autre,
  • Prendre en charge ce qui vous appartient,
  • Prendre du recul sur vos émotions, pour cesser d’être dans la RE-action,
  • Apprendre la gestion émotionnelle, afin de ne plus subir vos émotions et d’en faire vos meilleures alliées.

Être une éponge émotionnelle est certes la conséquence d'une hypersensibilité, mais surtout d'un manque de gestion émotionnelle et de conscience de Soi. La conscience de Soi permet de s'entendre pour se reconnaître. Dès lors que nous reconnaissons en nous ce qui se passe, nous pouvons commencer à agir pour nous respecter. Et quand nous savons nous respecter, nous pouvons faire les choix qui sont bons pour nous, afin de cultiver un environnement serein et de pouvoir accueillir les événements plus hostiles.

Ce n'est pas une fatalité, il est possible d'apprendre à se connaître, à se comprendre pour transformer nos RE-actions en action choisies et déterminées et de vivre sereinement en lien avec nos émotions et non-dominé par elles.

Envie de vous libérer ? De gagner en autonomie ?

De cesser de répéter encore et encore les mêmes situations ?

CONTACTEZ-MOI

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK