Return to site

Qu'est-ce que l'amour ?

Et si on parlait d'amour...

Texte de Jacques Salomé

"Un premier amour est souvent semblable à un prématuré trop tôt lancé dans la vie.

Aussi faut-il en prendre soin, le protéger, ce qui n’est pas évident pour beaucoup.

Bien-sûr il nous restera toujours la possibilité de le maltraiter, ce dont certains ne se privent pas.

L’amour est avant tout une vibration, une énergie qui nous habite et nous transporte, au sens fort du terme, vers un autre et de préférence vers l’amour d’un autre.

Ce que nous recherchons sans oser le reconnaître, et qui donne lieu à des malentendus, c’est un amour en réciprocité, qui s’accorde, qui résonne avec le notre.

Ce qui est parfois le cas… mais pas toujours.

L’amour nous fait rêver et par là-même nous transforme. C’est un des rares phénomènes humains qui nous permet d’accéder au meilleur de nous-mêmes (et de l’autre) et parfois aussi… au pire !

L’amour ne peut se dépouiller de ses rêves. Il est porteur d’espérances, c’est-à-dire aussi d’exigences.

Et puis il nous faudra apprendre à distinguer l’amour de ce qu’il serait possible d’appeler les pseudos amours.

Les pseudos amours se présentent masqués, derrière des apparences sympathiques ou séduisantes qui se font aussi appeler amour.

Tel l’amour de besoin, qui est surtout une demande qui peut se transformer en exigence quand le “je t’aime” veux dire “je veux être aimé par toi”.

Il y a aussi les amours de manque où en disant “je t’aime” l’on demande en fait à l’autre de nous aimer pour remplacer un amour antérieur qui s’est dérobé ou un amour actuel défaillant ou insatisfaisant. Avec une attente sous-jacente : « Je voudrais être aimé par toi, comme un(e) aurait dû m’aimer ».

Un autre pseudo amour est l’amour de peur, lié à l’angoisse d’être abandonné ou rejeté : « Je vais t’attacher avec mes “je t’aime”, et tu devras me jurer de ne jamais me quitter ».

Il y a encore les amours terroristes, qui veulent s’imposer et déclencher celui de l’autre : « Puisque je t’aime, tu dois m’aimer… ».

Ou l’amour de consommation, dans lequel c’est l’amour de l’autre qui est aimé et non sa personne : « J’aime que tu m’aimes »…

Il faut du temps pour savoir différencier l’amour de ces pseudos amours et reconnaître ce que j’appelle le don d’amour qui sera, lui, porteur d’un mouvement, d’une offrande offerte sans contrepartie, même si nous souhaitons que notre amour trouve un écho chez l’autre et soit amplifié par lui.

Tout amour est à la fois de l’ordre de la révélation et de la création. Certains partenaires amoureux restent au temps de la révélation sans se donner les moyens de nourrir, d’amplifier, d’agrandir leurs sentiments dans les grands rires de la vie avec toutes leurs ressources et leur vitalité."

Jacques Salomé est l’auteur de : “Aimer et se le dire”. (Ed de l’Homme). “Je croyais qu’il suffisait de t’aimer”. (Albin Michel). “Tous les matins de l’amour”. (Albin Michel).

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK