Return to site

Penser à soi en 1er n'est pas"Ne pas penser aux autres"

Pour faire suite au texte de Neale Donald Walsch sur Qu'est ce qui fait du bien ? pour se sentir bien, je voulais vous montrer les malentendus qui existent sur le fait de penser à soi (en 1er) et pourquoi c'est la première nécessité pour se faire du bien.

L'être humain a la mauvaise manie de regarder le monde avec des œillères qui lui font voir le monde de façon complètement tronquée.

Genre :

  • Si je pense à moi, c'est que je ne pense pas aux autres,
  • Si je pense à moi c'est que je ne pense qu'à moi,
  • Si je pense à moi c'est que je suis égoïste...

Si vous ne pensez pas à vous-même personne ne le fera à votre place, donc si vous croyez que l'autre doit penser à vous avant vous-même c'est que vous manquez de lucidité et de bon sens, puisque pourquoi le ferait-il quand vous ne le faites ? (Ne jamais exiger d'autrui, ce que l'on ne fait pas soi-même) Personne n'est responsable de vous en dehors de vous-même, et faire porter la responsabilité de vos besoins à autrui est irresponsable.

Voilà pourquoi notre façon de percevoir le monde est complètement tronquée et tordue.

Nous croyons que nous ne devons pas penser à nous en 1er sous couvert des raccourcis cités ci-dessus et nous soumettons autrui à répondre à nos besoins pour ne pas être égoïste.

Soumettre l'autre à nous combler (servir), vous croyez que c'est quoi ? Parce que soyons clairs, si nous ne nous occupons pas de nous, et si l'autre ne s'occupe pas de nous, qui s'occupe de nous ? Et dans quel état sommes-nous, si personne ne s'occupe de nous ? Pas très bien a priori.

Penser à soi en 1er n'est pas incompatible avec penser à l'autre en second. Hors l’égoïste ne pense pas à l'autre ni en second, ni en troisième, il ne pense pas à lui en tant qu'être mais à ses intérêts. Donc le problème n'est pas de penser à soi, mais de ne pas penser l'autre. Et je maintiens que penser à soi n'est pas incompatible avec le fait de penser à l'autre. Il s'agit de tenter de satisfaire toutes les parties ; parfois il est possible de faire des choix répondant à tous, parfois il faudra trancher, ou faire des compromis. Et c'est dans ces moments, que nous serons capables, ou non, de nous respecter.

Quand sommes-nous dans le respect ou le non-respect de nous-même ?

Quand nous rendons service à autrui : si nous le faisons pour nous-même ("je pense à moi"), je me fais plaisir, alors nous donnons (gratuitement) à autrui. Si nous le faisons pour autrui, je le fais pour lui, donc il devra me rendre la pareille tôt ou tard, il a une dette envers moi (alors je ne pense qu'à mes intérêts, ce n'est pas un don mais un calcul, conscient ou inconscient).

Via cet exemple nous voyons très bien comment il y a "penser à soi et penser à soi". Et comme vous pouvez le voir, l’égoïste n'est pas celui qui a pensé à lui, qui fait les choses pour lui, mais celui qui fait croire qu'il est généreux envers autrui sans l'être vraiment, soit par manipulation volontaire, soit par inconscience et non-respect de lui-même.

  • Penser à soi en 1er c'est d'abord un devoir d'honnêteté envers soi-même pour pouvoir l'être envers autrui. 
  • Penser à soi en 1er c'est se respecter avant tout, afin de prendre en charge nos choix de faire ou de ne pas faire et d'assumer pleinement nos capacités et limites. 
  • Penser à soi en 1er c'est jauger ce qui nous motive, c'est définir nos intentions, c'est agir en conscience de pourquoi nous faisons tel choix, telle chose. 
  • Penser à soi en 1er, c'est prendre soin de soi.

En réalité, il n'y a qu'en pensant à soi que l'on sait ce qui nous fait du bien ou non, et si nos choix sont motivés par le plaisir que l'on a à se faire du bien et à faire du bien, ou s'ils sont motivés par notre besoin de donner une "bonne image" de nous-mêmes fausse et incohérente avec nos réelles intentions et volontés. Dans le premier cas notre motivation est l'ÊTRE, dans le second cas c'est le Paraître (par-être).

Quand vous êtes dans l'Être, vous êtes dans le respect de vous-même et des autres.

Quand vous êtes dans le Paraître vous êtes dans l'irrespect de vous-même et des autres.

A vous de choisir !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK