Libère LèMo 

 

Emilie Merienne, Thérapeute - Coach de Vie

Vivez une grande aventure : Aller à la Connaissance de Soi

 

 

Revenir au site

Le « bon » chemin ou la « bonne » voie/voix

Qu'est ce qui nous égare du bon chemin ? Qu’est ce qui nous trompe ?

Nous croyons que l’esprit est raison : c’est un tort, être capable de raisonner n’est pas raison.

Ainsi dès que nous faisons appel à notre esprit pour prendre une décision, c’est déjà signe que nous sommes sur la mauvaise voie(x), car lorsque nous sommes sur la bonne voie, n’avez-vous pas remarqué que nous faisons au lieu de réfléchir. Lorsque nous sommes sur la bonne voie, il n’y a pas de doutes, il y a une évidence, une fluidité, une simplicité, un alignement des planètes qui met tous les feux au vert et qui dit : FONCE !

Lorsqu’il y a confiance ; confiance en soi, en la vie, en l’idée ou l’envie qu’on a, il y a une énergie naturelle, spontanée, positive, intense qui nous met naturellement en mouvement pour agir et réaliser ce que l’on souhaite. Nous arrivons ainsi à accomplir nos objectifs sans obstacle, sans freins, sans peur.

Quand la confiance n’est pas là, l’élan naturel dont nous avons besoin pour nous lancer n’est pas là non plus. Pas d’énergie, pas de mouvement, pas d’accomplissement, juste la peur qui nous envoie dans la réflexion des « et si » … des « pour et des contres » … des « je vais faire des plans, des calculs et après j’analyserai les données » …. La peur paralyse qu’on en ait conscience ou non, elle nous stoppe net. On aime croire que réfléchir n’est pas être immobile, mais c’est ce qu’on se raconte pour se rassurer.

La lucidité nous inciterait davantage à admettre que nous avons peur et à vérifier si cette peur est fondée ou pas. Pourquoi est-il nécessaire de nous intéresser à nos peurs ? Parce qu’elle nous sauve la vie, c’est grâce à elle que l’espèce humaine a survécu. Donc toutes les peurs ne sont pas à jeter à la poubelle. Elles peuvent être utiles pour peu qu’on les écoute et qu’on les connaisse. Donc certaines peurs nous freinent à bon escient, c’est parce qu’en effet nous irions dans la mauvaise direction, ou vers un danger qu’elles s’enclenchent et tant mieux qu’elles nous fassent faire un pas de côté, voire marche arrière. Et certaines sont le reflet de notre déconnexion au Soi, à la vie, à la nature, au monde invisible et sensitif. Celles-ci agiront comme des chaines limitantes qui nous empêcheront d’avancer, d’accomplir et de nous accomplir. C’est pourquoi il est nécessaire de prendre conscience de nos comportements, afin d’observer leurs fonctionnements et de s’assurer qu’ils nous servent sans nous desservir.

Vous avez le droit de ne pas vouloir savoir pourquoi ça coince. Sachez en tout cas que lorsqu’on est sur notre voie(x), sur la bonne voie(x), pour être à notre place, rien ne coince nulle part. Aucune réflexion n’est nécessaire pour décider, l’envie est là, l’énergie est là, le passage à l’action se fait. La seule réflexion qui existe est celle qui arrive suite à la décision c’est-à-dire celle qui répond au comment, mais le pourquoi n’a pas d’autres réponses que : c’est ce qui est bon pour moi, là et maintenant !

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK