Return to site

L'ennui ou

Comment être face à Soi-même ?

Le monde moderne laisse peu de place, peu de temps aux retrouvailles avec Soi, et le nombre de tentations extérieures ne cessent de croître, tentant de capter notre attention autant que possible. Chaque source de divertissements est une diversion de Soi, pendant que notre attention est focalisée sur autrui, sur un objet, vers un rêve inaccessible, vers un besoin infondé, nous nous oublions, nous sommes anesthésiés du vivant, ne sentant plus l'essentiel et restant sourd à ce qui nous appelle à l'intérieur de Soi.

Prendre du temps pour/avec Soi, s'arrêter pour sortir du tumulte quotidien, ne rien faire, sont autant d'opportunités d'entrer en contact avec Soi, d'apprendre à s'écouter, de répondre à une situation bloquée, ou à une nécessité du corps ou de l'esprit...

Alors si tout le monde peut reconnaître les bienfaits d'une pause, plus ou moins longue, pourquoi prenons-nous aussi peu de temps avec Soi ?

Peut-être parce que nous confondons les notions de repos, de loisirs avec "PRENDRE DU TEMPS AVEC SOI".

Pensez-vous que : dormir, faire du sport, regarder un film, lire, soit similaire à "prendre du temps avec Soi ?

Bon j'avoue cela peut ressembler à une question piège parce que je n'ai pas défini ce que j'entends par prendre du temps pour/avec soi.

Et finalement cela exemple parfaitement le malentendu qui est fait dans notre société.

Pour la majeure partie des gens "prendre du temps avec Soi" c'est "prendre du temps pour soi. Cela signifie ne pas être au travail, ne pas effectuer une tâche désagréable ; et tout ce qui nous est agréable est par voie de conséquence considéré comme prendre du temps pour/avec Soi, c'est à dire faire quelque chose qui nous plait, qui ne nous fatigue pas ou de façon positive, qui nous fait surtout du bien, qui nous détend éventuellement...

Alors si je suis d'accord avec vous que toutes ces choses participent pleinement à notre équilibre de "bonne" santé, il manque une chose qui me parait essentielle dans le temps qu'on prend pour Soi, il s'agit de passer du temps avec Soi, au sens de se parler, de s'écouter, de s'apaiser, de se sonder, de se questionner, de se répondre, en résumé : d'être profondément en lien et au contact avec son Soi intérieur et profond.

Je dis souvent que la personne avec laquelle il est le plus difficile de vivre c'est Soi-même. Et si vous observez votre entourage, vous vous apercevrez que ceux qui n'ont jamais vécu seul, qui ne se sont jamais confrontés à eux-mêmes sont des personnes qui ne se connaissent pas si bien que ça, et peut être même qui se cherchent sans le savoir.

Quoiqu'on en dise, quoiqu'on en pense se confronter à soi est un prérequis indispensable à la connaissance de Soi, et cela semble peu probable, si notre attention est toujours tournée ou captivée par l'extérieur.

Ainsi le temps pour Soi = avec Soi, dont je parle, est un espace parfaitement libre et ouvert où toute notre attention est dirigée vers l'intérieur de soi pour être au contact de nos émotions, de nos pensées et de tout ce qui vit en Soi.

Le problème c'est que très souvent on ne nous a pas appris ou habitué à être seul face à nous-même. Rien que la formulation "être seul face à soi" est un motif de fuite pour nombre de gens.

On est seul face à soi par exemple quand on est puni ; autant dire qu'être au coin, a pu en traumatisé plus d'un. On l'est également quand on s’ennuie. Que dire aux parents qui évitent l'ennui à leur enfant en venant à leur rescousse dès que l'enfant se plaint de s'ennuyer. Vive les écrans qui permettent aux enfants de ne pas connaître l'ennui !

Un enfant qui ne sait pas appréhender l'ennui, sera un adulte qui évitera l'ennui, qui aura des enfants à qui il évitera l'ennui, et voilà la boucle est bouclée.

Faut dire quand on lit la définition de l'ennui, c'est pas joli joli, ça donne vraiment envie de fuir: Définition d'ennui : Lassitude morale, impression de vide engendrant la mélancolie, produites par le désœuvrement, le manque d'intérêt, la monotonie (au singulier seulement)

Et si la définition de l'ennui était plutôt : Opportunité de passer du temps avec soi, de développer son imagination et sa créativité, de dépasser ses états intérieurs, d'apprendre à s'apaiser, de gérer son anxiété, d'accéder à une conscience plus élevée, de se connaître tout simplement etc...

L'ennui est la face d'une seule et même pièce. C'est un moment où l'on est seul face à soi-même. Comme dans toute situation on peut la vivre négativement ou positivement; On peut voir ce moment comme un cadeau de prendre du temps pour Soi, ou on peut le voir comme une punition, ou l'isolement, avec tout ce que ça implique comme sentiment de solitude et de rejet.

J'aime vraiment beaucoup l'exemple d'être au coin ; on met les enfants face à eux-mêmes pour qu'ils réfléchissent à ce qu'ils ont fait et qu'ils comprennent la responsabilité de leurs actes avec le processus de cause à effet. Les enfants intelligents comprendront leur erreur et pourquoi il n'est pas dans leur intérêt de recommencer. Les autres seront en colère et tristes, immatures, irresponsables, défiants et recommenceront sans doute juste pour voir s'ils peuvent être plus forts que la réalité vécue... En réalité cela ne démontrera que leurs faiblesse et limites à comprendre et agir au mieux de leur expérience. Mais quel que soit notre rythme d'apprentissage, la vie est très bien faite, elle nous offre autant d'opportunités que nécessaires à la compréhension d'une leçon. C'est pourquoi certains comprennent la 1ère fois, quand d'autre comprennent à la 3ème, 5ème ou 10ème fois.

L'ennui est donc le pendant négatif d'être seul face à soi-même, quand le pendant positif est d'apprécier le temps qui s'offre à Soi.

Je n'ai pas toujours considéré l'ennui comme un luxe, mais c'est la perception que j'en ai aujourd'hui. Il fût un temps, où il s'imposait dans la vie parce que le divertissement n'était pas aussi présent et multiple que celui qui nous est proposé de nos jours. Aujourd'hui pour s'ennuyer, il faut lutter contre tout le divertissement mis à notre disposition, en gros pour s'ennuyer faut vraiment le vouloir, parce que tout est fait pour qu'on ne s'ennuie pas, tout est fait pour que nous nous oublions. Moins nous passons de temps avec soi, moins nous nous interrogeons, moins nous nous écoutons, plus nous sommes malléables, influençables...

Ainsi non seulement l'ennui est une opportunité de se connaître, c'est peut être même la seule façon de se connaître vraiment, mais c'est aussi le meilleur moyen de se développer, et de s'élever pour gagner en autonomie d'être et de penser…

Alors ennuyez-vous ! Et ayez conscience de la grande valeur de ces moments qui vous sont offerts. Cessez de les rejeter et de les fuir, et saisissez-vous d'une opportunité de grandir ! L'ennui est salvateur, il nous montre notre capacité à être en lien avec Soi et à nous confronter à nous-même. Si l'on dépasse les sentiments de vague à l'âme dont l'ennui semble être connoté, cela pourrait signifier que nous sommes à l'aise au contact de notre Soi intérieur. Hors Vivre bien avec Soi, est la base du bien-vivre avec l'autre.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK