L'enfant confirme sa croyance d'incapacité

Quels comportements adopter ?

Suite et fin de l'exploration des comportements de nos chers enfants qui peuvent être inappropriés.            

Rappel : Certains des comportements parentaux à adopter sont recommandés et adaptés s'ils sont réalisés sur le moment même, quand d'autres sont à réguler dans le temps pour prévenir les comportements erronés de l'enfant.

Voici la situation n° 4

L’enfant cherche à confirmer sa croyance d'incapacité, il abandonne facilement, se décourage ou tente de faire diversion face à la tâche >> Vous vous sentez probablement démuni, désarmé, ou découragé.

BESOINS de l'enfant :

  • Respect pour les essais, efforts et erreurs 
  • Apprendre 
  • Créer

Comportement parentaux à adopter :

  • Si possible, Diviser les tâches en plus petites tâches plus accessibles/abordables (méthode des petits pas) 
  • Encourager les efforts et les stratégies en insistant sur la puissance du "bientôt" ("tu y arriveras bientôt avec de l'entraînement") 
  • Reconnaître la difficulté ("c'est vrai que c'est difficile"...)
  • Evaluer ou l'aider à évaluer ses besoins pour atteindre l'objectif (qu'il s'agisse d'objets nécessaires, complémentaires ou de méthodes à appliquer ou à inventer) 
  • Montrer comment faire (sans faire à la place) 
  • Trouver des pendants positifs à ce qui peut être jugé négatif (hyperactivité = énergie décuplée, grande vivacité - éparpillement, manque d’organisation = créativité, affirmation de soi) Et surtout apprendre à transformer ou à utiliser ce qui semble faire "défaut" à l'origine.

Comportements parentaux à éviter :

  • Critiquer/ rabaisser 
  • Plaindre/ s'apitoyer sur le sort de l'enfant 
  • Baisser les bras avec l'enfant

NB : Les enafnts (comme les adultes) ont des modes d'apprentissages propres tantôt qu'ils sont visuels, auditifs ou kinesthésiques, c'est pourquoi ils seront beaucoup plus à l'aise avec certaines méthodes si elles respectent leurs aptitudes naturelles, quand d'autres les mettront clairement en difficulté. Etre mal à l'aise face à une méthode peut nuire à plusieurs niveaux : 

  • Cela peut induire une inaptitude dans un domaine, alors que ce n'est le sujet mais la méthode qui pose problème
  • Cela peut fragiliser la confiance de l'enfant en nourrissant l'idée d'incapacité, alors que c'est la méthode qui est en cause
  • Cela peut créer un objectif inatteignable, si l'enfant reste bloqué
  • Cela peut être source de stress, si l'enfant doit absoluement atteindre l'objectif qui le met en difficulté

Il est important d'être attentif à l'enfant pour comprendre à quel niveau ça bloque, de façon à mettre en place une aide adaptée, car changer de méthode pour une autre inadéquat sera inefficace et fatiguant aussi bien pour l'enfant que pour le parent. L'enfant est rarement en mesure d'analyser la situation, de prendre du recul et d'expliquer ce qui bloque, donc c'est à vous d'être vigilant, de connaître votre enfant et de persévérer, quand trouver la solution prend du temps. C'est ainsi que vous serez apte à aider votre enfant et que vous lui montrerez que face à vos propres responsabilités et objectifs à atteindre, vous aussi apprenez à faire de différentes façons, faites des efforts, tentez d'être créatif, pour arriver à un résultat positif.

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK