L'Autohypnose

Un moyen de lutter contre les croyances limitantes

et de gagner en confiance

Dans différents articles, je vous ai déjà parlé des croyances limitantes. Ce sont ces phrases négatives qui tournent en boucle dans notre esprit de façon automatique sans qu’on s’en rende compte : « Jamais je n’y arriverai », « Ce n’est pas pour moi », « Je ne sais pas faire »… Les croyances limitantes sont des obstacles psychiques qui nous empêchent d’avancer, et nous enferment dans des situations de blocage, ou des schémas de répétition. 

Aujourd’hui je vous relaie cet article de Sciences Avenir qui explique pourquoi l’autohypnose est une solution pour vaincre les croyances limitantes.

Comment votre cerveau crée des croyances ?

Plus nous sommes exposés à une idée, plus celle-ci s’incruste dans notre mémoire. Une croyance est une pensée qui s’est répétée jusqu’à devenir une habitude de pensée, une pensée-réflexe que l’on ne remet plus en question. Ainsi, nous avons tous des croyances qui constituent notre filtre subjectif et déformant, que nous appliquons comme grille de lecture du réel. Tout le monde a des croyances, c’est inhérent au système cognitif ! Le problème intervient quand ces croyances nuisent à notre bien-être et notre épanouissement. En psychologie, on parle de croyances “limitantes” pour désigner ces pensées négatives qui se sont généralisées et automatisées, jusqu’à créer des comportements handicapants au quotidien : manque de confiance en soi, auto-sabotage…

La plupart des croyances qui constituent notre système cognitif se sont construites pendant l’enfance, avant 7 ans, à un âge où le cerveau est très réceptif aux nouveaux apprentissages. Ainsi, certaines croyances limitantes proviennent des phrases répétées par nos parents, telles que « tu es trop ceci », « les gens sont trop comme ça », « l’argent ceci »... Une croyance limitante peut aussi naître à partir d’une expérience émotionnellement forte ou traumatique, à partir de laquelle le cerveau généralise notamment pour nous protéger d’un éventuel risque. C’est l’exemple bien connu d’une personne qui connaît un échec dans un domaine, et qui généralise cet échec en vérité absolue (« De toute façon, je suis incapable de… ») jusqu’à créer un comportement d’évitement.

Une croyance limitante est d’autant plus tenace qu’elle est difficile à déloger, car le cerveau fonctionne aussi par cohérence et conformité. C’est-à-dire qu’il recherche et repère en priorité les éléments qui lui donnent raison ! C’est ce qu’on appelle « le biais de confirmation ». Par exemple, une personne qui se croit profondément incapable de prendre la parole en public, évitera naturellement les situations de prise de parole, et lorsqu’elle y sera confrontée repèrera en priorité tous les signaux qui la confortent dans sa croyance. Et c’est ainsi que les croyances sont auto-validées par le cerveau tout au long de la vie.

L’autohypnose est une technique qui permet de neutraliser les croyances limitantes et de gagner en confiance. La pratique permet d’entrer par soi-même dans un état de conscience modifié pour changer de réflexe cognitif, émotionnel ou comportemental. La technique consiste à plonger dans un état de relaxation et à s’auto-suggérer des changements. Les sportifs l’utilisent depuis longtemps pour améliorer leur performance, mais cette technique est aussi adaptée pour toute personne avec un objectif. 

Comment l’autohypnose opère sur nos schémas cognitifs ?

Notre cerveau est composé de 100 milliards de neurones. Ces neurones s’interconnectent au moyen de signaux électriques, et cette activité électrique émet des ondes cérébrales dont la fréquence se mesure en hertz. 

Tout au long de notre vie, notre cerveau oscille entre cinq types d’ondes, selon notre degré d’éveil, correspondant à cinq états de conscience : gamma, bêta, alpha, thêta, et delta. Les ondes gamma sont les plus rapides (entre 35Hz et 100Hz) et révèlent un état de concentration et d’alerte maximale, tandis que les ondes delta sont les plus lentes (entre 0,5Hz et 4Hz) et correspondent à l’état de sommeil profond. Lorsque vous passez d’une gamme d’ondes à une, cela modifie votre niveau de perception. L’état hypnotique est à mi-chemin entre les ondes alpha et thêta : c’est une sorte de rêverie entre la veille et le sommeil où le sujet reste conscient tout en étant particulièrement réceptif. 

Il est tout à fait possible de se mettre soi-même dans cet état hypnotique alpha-thêta, notamment en pratiquant ce que l’on appelle l’induction (relaxation, respiration, concentration sur des sensations…). Le passage à un état entre alpha et thêta, que les sciences cognitives appellent État Modifié de Conscience (EMC), favorise la reconfiguration de notre système de croyances. Dans cet état modifié naturel, nous échappons au filtre censeur de notre cerveau vigile. Notre réceptivité est accrue, nous sommes prêts à accueillir des suggestions positives. L’imagerie cérébrale a montré une baisse de l’activité du cortex cingulaire antérieur, ce qui déconnecte le sujet de son environnement extérieur comme s'il plongeait à l’intérieur de lui-même. C’est pourquoi on dit que cet état permet de rentrer en contact avec son inconscient. Inversement, certaines parties du cerveau enregistrent une plus grande activité des neurones, notamment les parties impliquées dans la résolution de problèmes et la prise de décision.

Rappelons qu’une croyance est une habitude de pensée, alors rien de tel que la répétition pour créer une nouvelle habitude ! En pratiquant l’autohypnose en routine, nous créons de nouvelles connexions neuronales et de nouveaux chemins de pensées. Ainsi notre cerveau se met à voir les choses autrement, et met en place de nouvelles réponses émotionnelles et comportementales. Les situations qui nous semblaient autrefois vouées à l’échec se mettent à évoluer. Une pratique régulière permet de renforcer les effets d’une seule séance, d’ancrer de nouvelles habitudes de pensées et donc de créer un nouveau vécu.

Il y a une nouvelle application Deep Belief qui propose des séances d'autohypnose que l'on peut programmer pour les écouter tous les jours au moment que l'on souhaite. Cependant pour le moment, elle n'est disponible que sur Iphone. (Disponible sur androïd en 2022)

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK