Entreprendre - Rêver sa vie ou Vivre ses rêves

Et si on expérimentait....

Quand j’avais 14 ans, j’ai dit à ma mère que je voulais avoir un hôtel. Ce à quoi elle m’a répondu : « il faut faire l’école hôtelière, pour savoir de quoi tu parles et être capable de former tes salariés ». Oui, ma mère est très pragmatique et même si j’ai mis du temps à le devenir également, c’est indéniablement une des qualités premières de l’entrepreneur.

Rêver c’est bien et ça ne suffit pas pour passer de l’imaginaire à la réalité, ce n’est que la première marche d’un projet, celle qui va définir à quel point vous êtes motivé, combien c’est important pour vous et si vous vous donnerez la peine, les moyens d’atteindre votre objectif. Car sans effort, sans persévérance rien ne se produira.

Si vous vous êtes déjà intéressé au parcours d’entrepreneurs renommés, vous vous serez aperçu qu’ils ont en commun d’avoir déjà échoué et surtout d’avoir réussi parce qu’ils ont persévéré, parce qu’ils ont appris de leurs erreurs, et qu’ils se sont améliorés grâce à leurs expériences, au pluriel… Oui, oui sauf cas exceptionnel, on ne réussit pas simplement avec de la chance, simplement avec une bonne idée, ou du premier coup… La majeure partie d’entre nous ont dû apprendre à devenir un entrepreneur, avant même d’être un « bon » entrepreneur. Et oui cela s’apprend, principalement par l’expérience, parce qu’il n’y a pas d’école de l’entreprenariat en dehors de celle de la vie.

Que vous ayez un petit projet ou un gros projet, qu’il soit une passion ou un dessein professionnel, il vous faudra réunir quelques aptitudes :

  • Le Pragmatisme - être ancré dans la réalité ; Qu’Est-ce que je veux ? Qu’est-ce je peux ? Et qu’est-ce qui est ? 
  • Rappel Pragmatisme : vient du grec « pragmatikos » qui signifie être dans l'action. Aptitude à s'adapter à la réalité, Personne qui préfère la pratique. - Synonymes : réalisme.
  • L’Organisation, la capacité à prioriser vos tâches, à les planifier dans le temps, à gérer plusieurs choses en même temps…
  • La Polyvalence, être multitâche ; Face à un manque de compétences, vous n’avez que 2 solutions : faire appel à un savoir-faire externe (prestataire, sous-traitant, salarier quelqu'un ou s'associer) ou devenir compétent (apprendre, vous former seul >>> autodidactie, ou avec l’aide de quelqu’un ou d’un organisme)
  • La Flexibilité ou Capacité d’adaptation : Vous planifierez des choses et vous serez confrontés occasionnellement ou régulièrement (suivant votre capacité de discernement et votre pragmatisme) à des événements impromptus et imprévisibles qui remettront en question vos choix, vos délais, votre projet en partie, ou totalement dans le pire des cas. Et face à ces chamboulements, vous serez en capacité de rebondir ou pas, de vous adapter ou non et tout l’enjeu de votre projet va reposer sur votre flexibilité et votre gestion émotionnelle. Si l’on considère que la flexibilité est du domaine de la malléabilité de votre esprit, elle est inévitablement corrélée à votre capacité de gestion émotionnelle. Quand on est face à un mur, quand on se prend le ciel sur la tête, quand la terre s’ouvre sous vos pieds, comment réagissez-vous ? Êtes-vous en capacité d’agir avec distanciation ? Pouvez-vous encore réfléchir posément ? Ou êtes-vous submergé par la colère, vous sentez-vous frustré, déçu, coupable, honteux, nul ? Autant de jugement sur vous-même et la situation qui seront déterminants pour redoubler d’effort ou baisser les bras, pour avancer, stagner ou reculer… Sous le coup de l’émotion, certains se laisseront aller à la chute libre quelques jours, quand d’autres déprimeront 24h, et d’autres des semaines entières. Aussi quand un coup dur arrive être flexible consistera en 2 points : être capable d’accuser le coup en un temps relativement court et être capable de réorienter les actions de façon habile et rapide, pour entrevoir une issue favorable, acceptable à l’imprévu qui s’est manifesté.
  • Sans oublier la Capacité de lâcher de prise. On est au commande et on croyait qu’on contrôlerait tout, et non ! Au-delà des imprévus énoncés précédemment, il y a les situations qui génèrent de l’impuissance, c’est-à-dire qu’il n’y a vraiment, vraiment rien à faire à part subir  ; pas de plans B, C, D, E de possibles, juste la nécessité d’accepter, de patienter… On a envie de se débattre, de pouvoir agir, ne rien faire est insupportable !!! Il y a 2 façons de traverser ces épreuves : Ramer à contrecourant, ou se laisser porter par la vague. Dans les 2 cas vous arriverez à destination, à la différence que dans un cas vous serez totalement épuisé. 

Les projets à l’image de la vie, sont en mouvement, comme une respiration, il y a des périodes où ça avance et d’autres où ça s’arrête. Il faut être conscient et prêt à accepter que le développement d’un projet ne soit pas une ligne de croissance parfaitement linéaire dans la durée. Plus tôt vous le comprendrez, moins haute sera la chute. Car apprendre à devenir entrepreneur, c’est apprendre à chuter en quelque sorte. C’est aussi apprendre à se relever, et rebondir, de plus en plus vite, de mieux en mieux pour in fine tomber de moins en moins souvent et de moins en moins haut.

Comme vous pouvez le constater, je n’ai pas d’hôtel. Principalement parce que la réalité m’a rattrapé. J’ai fait l’école hôtelière et j’ai découvert que l’hôtellerie ne me plaisait pas plus que ça. Une fois sur le terrain, je ne me projetais plus, mon rêve s’est autodétruit de lui-même. Mais ce choix m’a fait rencontrer ma première passion : le vin. Une passion insoupçonnée, où l’aspect sensoriel, sensuel du vin m’a animé, où la complexité du produit et les connaissances qui s’y rattachent m’ont stimulé pendant des années. J’ai profondément aimé y exceller jusqu’à ce que je fasse d’autres expériences, d’autres rencontres qui m’ont amené petit à petit et l’air de rien sur un autre chemin.

Alors je conclurai sur : Parfois ce dont on rêve n’est pas ce dont nous avons besoin. Et parfois ce que l’on réalise n’était pas ce dont on rêvait mais parfaitement ce dont on avait besoin. J’ai eu des rêves, que j’ai projeté et que j’ai vraiment tenté de réaliser. Malgré toute ma motivation, tous mes efforts, je le dis sans honte, je n’ai pas atteint mes objectifs, je ne les ai pas réalisé. On pourrait parler d’échec, moi je parle d’expériences. S’il est vrai que je n’ai pas atteint l’objectif fixé initialement, une fois la déception passée, j’ai regardé tout ce que j’avais fait, tout ce que j’avais appris, et combien je m’étais enrichie et fortifiée. Je suis bien placée pour savoir que nos rêves cachent souvent d’autres motivations plus sombres que ce que l’on veut bien laisser paraître. De même que soit nous attachons de l’importance à la destination, soit nous sommes capables d’apprécier le chemin. Je n’ai pas atteint la destination, mais quel chemin parcouru !!!!

Alors plutôt que de rêver, je vous encouragerai à entreprendre autant que vous le pouvez, à le faire à chaque fois qu’une opportunité se présente. Parce que c’est lorsqu’on fait, et surtout lorsque l’on fait avec cœur, sincérité, et humilité qu’on y arrive… Tout ce que j’ai programmé dans ma vie n’a jamais abouti. Et tout ce que j’ai fait dans l’élan de la vie, avec spontanéité, avec peu d’attentes, et sans objectif réel et élevé s’est accompli. Ça ne veut pas dire que je n’ai pas fourni de travail ou d’efforts, mais qu’ils se sont faits dans une espèce d’harmonie d’Être. Je sais ce que c’est que de ramer à contrecourant, ça s’appelle la galère ! Et je sais ce que c’est que de suivre le courant, sans vraiment savoir où il nous mènera, mais de trouver le chemin beaucoup plus cool et magnifique, à condition de se laisser porter vers l’inconnu sans peur !

C'est en essayant qu'on apprend. Toute la théorie du monde ne remplacera jamais l'expérience. Si les statistiques disent que vous avez 1% de réussir, il vous appartient de le croire ou d'essayer. Se renseigner sur les choses s'est bien, s'y arrêter est à double tranchant. Soit vous aurez une idée d'une information, soit vous essaierez et vous aurez une meilleure connaissance de vous-même et du domaine que vous aurez explorez par vous-même. Et je puis vous assurer que cela fait toute la différence entre les gens qui pensent des choses et ceux qui ont vécu des choses.

Entreprenez ! Expérimentez ! Allez à la découverte de tout !!!! Soyez des explorateurs de vous-même et de la vie !

Envie de faire un bilan Pro / Perso  ? cliquez

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK