Return to site

D'où naît notre complexité ?

Reconnaissez-vous le diable et l'ange en vous qui tentent de vous influencer ? Connaissez-vous l'expression : "Le cœur a ses raisons que la raison ignore". En fait, si vous pensiez jusque-là être parfois coupé en deux, je vous dirai même plus, il nous arrive d'être coupé en trois.

L'Homme est un être Trinite composé d'une âme, d'un corps et d'un esprit. On pourrait également appeler ces 3 parties : physique, non physique et métaphysique, ou conscient, inconscient et subconscient, ou encore le père, le fils et le saint esprit…. En fait c'est notre culture et notre regard qui définiront l'angle de vue choisi, mais in fine, s'il y a bien quelque chose sur lequel tout le monde semble d'accord c'est que 3 parties composent notre Être, quels que soient leurs noms.

Si la voix de l'ange existait ce serait celle de l'âme ('cœur), et si la voix du diable existait ce serait celle de l'esprit (tête). Nous sommes généralement en conflit entre écouter notre cœur ou notre tète. Nos émotions sont censées être reliées directement à notre cœur/âme, cependant il arrive que l'esprit nous trompe.

Comment distinguer une vraie émotion, celle de l'âme, d'une fausse émotion, celle de l'esprit ?

L'émotion est physiologique, physique, elle se vit dans le corps. Chaque émotion est accompagnée de symptômes physiques, des sensations dans la respiration, les battements du cœur, la tension du corps, le ventre, les vertiges, les nausées etc... Si vous sentez des symptômes physiques cohérents avec la façon dont vous définissez votre état émotionnel alors c'est une vraie émotion qui vous transmet des informations.

Si vous vous mettez à crier sans monter d'adrénaline intérieure, c'est faux, vous jouez la comédie, vous n'êtes pas réellement en colère. Si vous vous mettez à pleurer sans manquer de souffle et sans accélération du rythme cardiaque c'est faux aussi, vous n'êtes pas vraiment triste. Nous reconnaissons tous un enfant qui chouine, d'un enfant qui pleure, il y a celui qui a un vrai chagrin et celui qui veut faire croire qu'il en a un.

Les émotions n'ont de sens que pour ceux qui y sont reliés, qui savent les écouter et les respecter ; dans ce cas, elles sont un véritable atout de connaissance de soi.

Lorsque nous ne sommes plus en lien avec nos émotions, qu'on en est coupé, nous vivons des émotions non plus physiques mais fictives, des émotions parfaitement construites par notre esprit, qui nous indique comme le programme d'un robot, quand sourire, quand être triste, être en colère etc... Nous jouons un rôle, celui que nous avons programmé en fonction de ce que nous pensons devoir être et montrer.

C'est ainsi que les émotions réelles étouffées et non reconnues deviendront un poison intérieur, la source de mal être, voire de maladies.

Alors quand la cacophonie intérieure hurle, quelle voix écouter ? A qui donner la priorité ? Comment résoudre un conflit intérieur ?

Je vous recommanderai toujours de privilégier la voix de votre âme, parce qu'elle sait ce que vous ignorez, parce qu'elle doit être nourrie pour vous maintenir en bonne santé. C'est aussi celle qui est souvent la plus difficile à suivre, parce qu'elle est (très) exigeante, mais c'est celle qui vous apporte le plus, celle de l'amour qui vous élève et vous fait grandir. C'est le cœur de nos valeurs, et plus on écoute et respecte nos valeurs, plus nous serons des personnes cohérentes et droites. Les ingrédients de la confiance et de l'estime de Soi ; éléments essentiels du bien être intérieur. Et je vais le dire, dieu sait que c'est dur que de se respecter !

Quant à l'esprit, il n'a que peu de sens dès qu'il est en contradiction avec l'âme. Un esprit qui s'est construit en marge de l'âme, en non-respect de votre être intérieur, sera la source de votre autodestruction. Tôt ou tard le rôle qu'il vous fait jouer, deviendra de plus en plus lourd et fatiguant. C'est souvent par le corps que vous céderez. Le corps est le réceptacle de l'amour que vous vous donnez ou non. Et un esprit qui ne respecte l'âme, est un esprit qui n'aime pas beaucoup. Sans amour pas d'énergie, sans énergie pas de bonne santé physique.

L'esprit est le siège des croyances, vos croyances ne vous définissent pas, il vous appartient de vous responsabiliser des croyances que vous nourrissez et de voir de quelles façons elles sont en accord avec vos valeurs afin de vous respecter.

L'émotion comme expliquer précédemment, n'est pas une voix autonome et distincte à proprement parlé. Elle existe par nature, elle est naturellement et directement reliée à la voix de l'âme, elle n'a de valeur que dans sa reconnaissance, à savoir si on l'écoute ou si on l'étouffe. Elle est un guide précieux pour nous aider à nous diriger.

Quand le corps prend-il le contrôle ?

Quand nos hormones nous dirigent. Ce phénomène est davantage développé chez la femme, cependant il peut être observé chez les hommes ; ceux ayant un taux de testostérone élevé sont clairement de nature plus agressive que les autres. Lors du phénomène amoureux aussi, ce sont nos hormones qui nous font croire qu'on est "amoureux" dans le seul but de préserver la survie de l'espèce, en s'assurant qu'homme et femme aient profondément envie de s'accoupler.

Comment entendre nos voix ? Comment se manifestent-elles ?

Alors si tout le monde entend clairement une petite voix qui parle en soi et se demande qui est-elle ? j'ai tendance à supposer qu'il s'agit de votre esprit. L'esprit discute, déblatère, tente de dominer, il est comme une entité à part entière qui souhaite profondément avoir et garder le pouvoir. N'oubliez pas qu'il n'est pas l'ange, mais le démon ! La voix de notre âme ne parle pas avec des mots; elle ressemble à l'instinct, l'intuition, c'est cette force intérieure, supérieure, qui nous pousse dans une direction (souvent irrationnelle), qui semble plus fort que nous, comme une pulsion, un truc qui prend au trippe et qui ne s'apaise qu'une fois qu'on l'a écouté, pour peu qu'on le sente bien sûr. Quand on suit la voix(e) de l'âme, on est généralement sur notre chemin, on se sent à notre place, là où on doit être. Et donc ça ne passe en aucun cas par la réflexion, la réflexion appartient à l'esprit.

Vous vous souvenez "le cœur a ses raisons que la raison ignore" ; le cœur n'est jamais l'émotion, mais l'âme, la voix du cœur est la voix de l'âme. Et l'apprentissage de la pleine conscience est l'outil d'écoute, et de connexion à l'âme.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK