Contraception naturelle

La symptothermie une alternative à la contraception chimique

Si la contraception chimique fût sans aucun doute une révolution pour les femmes qui leur a permis de choisir la conception, quand elle la subissait auparavant, c’était sans compter les effets secondaires communément admis par elles et par la société entière. Peu importe les dérèglements hormonaux, les prises de poids, les crises d’acné, les mycoses à répétition, le développement de kystes aux ovaires, les règles abondantes et tout autre symptôme qu’on ne corrèle pas forcément à la prise de la pilule, bien qu’ils disparaissent dès qu’on l’arrête. Et peu importe que ces symptômes soient bénins ou plus graves, les femmes font avec, parce que c’est le prix de la « liberté ». Mouais…

Alors pour toutes celles qui sont satisfaites de leur contraception, profitez-en !

Mais si vous avez essayé plusieurs pilules et que vous vous sentez toujours un peu « mal » dans votre corps après plusieurs mois d’utilisation alors qu’au début c’était super, alors peut-être est-ce l’occasion d’essayer la symptothermie. Je ne vous recommande pas une solution miracle, je vous propose une alternative NATURELLE aux contraceptions chimiques. Et peut-être cela vaudra-t-il le coup de tenter l’aventure et peut-être pas parce que vous jugerez la méthode trop contraignante.

Ci-dessous, la présentation du site Symptothermie.pro - Si vous allez jeter un œil à leur site, vous verrez qu’il propose des accompagnements et de la formation pour devenir conseillère en symptothermie. Moi je me contente de vous relayer une information. Personnellement, j’ai découvert cette méthode il y a peu, et je me suis dit que cela pourrait vous intéresser. Donc bonne lecture et à la fin de l’article, je vous joins le lien pour télécharger leur guide complet, pour celles qui voudraient en savoir plus et peut-être essayer.

La symptothermie est une Méthode d’Observation du Cycle (MOC) menstruel qui permet de gérer sa fertilité ou sa contraception suivant l’objectif de chacune.

C’est une opportunité d’entrer dans une démarche consciente de son corps, d’aller à la connaissance de ses rythmes biologiques féminins, de prendre soin de soi.

La fiabilité de la symptothermie est équivalente à celle de la contraception conventionnelle, sous condition d’un bon apprentissage, et d’une pratique sérieuse de la méthode.

La symptothermie s’appuie sur un double contrôle à la portée de toutes : celui de l’élixir (joli mot pour parler des sécrétions vaginales, et elles sont nombreuses) et de la température corporelle. Elle interprète ces deux signes corporels conjointement, pour maximiser la fiabilité à un taux de 99,4 à 99,6% en usage parfait (selon qu’on utilise l’abstinence ou le préservatif pendant les phases fertiles), mais en usage pratique (avec abstinence, préservatif, retrait, pendant les phases fertiles) le taux de fiabilité se situe entre 97.82 et 98.2%. Rappelons que l’efficacité pratique de la pilule est seulement de 92%, contre 99% en théorie (du fait des oublis fréquents).

En associant ces deux signaux principaux corporels (il en existe encore deux autres), vous pouvez gérer votre fenêtre de fertilité en toute sécurité. Vous saurez reconnaître vos phases fertiles et vos phases infertiles post-ovulatoires. 

Maîtriser son cycle féminin vous donne la possibilité d’être autonome dans le choix de la conception ou de la contraception.

La symptothermie ne fait pas de prédiction, seulement des interprétations, basées sur les observations. C’est la grande différence avec d’autres méthodes naturelles basées sur le calcul des jours du cycle, beaucoup moins fiables.

Sept différences avec les autres contraceptions

Réversibilité. Elle s’utilise aussi bien pour la conception ou la contraception. L’objectif est interchangeable d’un jour à l’autre.

Autonomie. On ne dépend de personne (ni d’une machine, ni d’un produit) pour pratiquer la symptothermie. La pratique ne requiert pas de suivi médical. A l’inverse, la symptothermie peut améliorer le suivi médical.

Liberté. C’est une méthode que l’on peut arrêter et reprendre à tout moment sans risque. On décide de s’observer quand on en a besoin.

Flexibilité. On s’observe uniquement pendant la phase fertile. Ensuite, on peut laisser ses observations de côté jusqu’au prochain cycle.

Gratuité. C’est une connaissance et non un produit périssable. On peut aussi transmettre cette connaissance. On fait le choix ou non d'investir pour se former (un thermomètre à double décimale est nécessaire).

Parité. C’est une méthode qui implique le partenaire pour un partage des responsabilités. La femme n’est plus seule pour assumer la “charge mentale” de la contraception.

Prévention santé. La symptothermie apporte des informations en temps réel sur la santé fertile et permet d’améliorer le suivi médical. Elle permet de corriger son hygiène de vie. L’observation du cycle est un puissant outil de compréhension et de prévention de la santé fertile de la femme.

Il existe également des applications (plus ou moins sérieuses, gratuites ou payantes) pour vous accompagner dans cette démarche.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK