• Douance

    Terme peu usuel, qui concerne la surefficience mentale

    Préambule

    J'ai découvert la douance, ses notions et ce milieu (cela en est un) en septembre 2013.

    La douance est un terme audible pour ne pas dire "surdoué". Parce que sur-doué ou sous-doué n'a que peu de sens, on est doué ou non, voire plus que la moyenne, et doué en quoi ?

    Dans ce milieu, nous aimons également parlé de Haut Potentiel. Alors ça a le désavantage d'être ambigu dans un langage courant, si nous échangeons avec des "non-initiés", mais ça a le mérite d'être sans doute ce qui reflète le plus la réalité.

    C'est à dire qu'une personne à Haut Potentiel est dotée d'outils supérieurs à la norme ; un cerveau qui va plus vite parce que plus de connexions neuronales, ce qui engendre une capacité à apprendre, à comprendre plus vite et du coup développer son intelligence, ses capacités, son savoir plus vite et dans des proportions toujours plus importantes que celles de la norme. Alors ce sujet est toujours compliqué à traiter puisque cela nous oblige constamment à différencier la personne à Haut Potentiel de la norme, sous-entendu de la personne normal appartenant au groupe majoritaire de la norme, aussi je vous demanderai de ne pas trop vous formaliser sur ces habitudes comparatives.

    Donc cette personne qui a un super cerveau, pourquoi est-elle à Haut Potentiel et pourquoi ce terme nous semble-t-il le plus juste ? Cela signifie simplement que posséder une capacité ne signifie pas qu'elle soit non seulement exploitée, mais surtout exploitée au maximum de son potentiel de réalisations. Ainsi, par ignorance principalement, de nombreuses personnes ignorent qu'elles possèdent cet outil/ce don (ce super cerveau) et elles ne l'exploitent pas au maximum de leurs possibilités. Ces personnes qui n'exploitent pas ou sous-exploitent leur don, sont ce que nous appelons "en sous réalisation" de leur potentiel. C'est pourquoi nous considérons que posséder ce don induit un Haut Potentiel de douance, soit être doué dans de très nombreux domaines, là où la norme est davantage limitée, ou par des résultats exceptionnels dans un domaine en particulier, voire les 2. Ainsi les enfants qui auront eu un environnement favorable aux développements de leur aptitudes se réaliseront moyennement à pleinement à la hauteur de leur potentiel, et ceux qui n'auront pas bénéficié, tôt ou tard, d'un environnement favorable seront très probablement en sous-réalisation de leur potentiel. Voilà pourquoi nous aimons la notion de Haut Potentiel plus que le terme "surdoué" pour parler des personnes surefficientes mentales. Par la suite, si j'emploie l'abréviation HP, ce sera pour dire Haut Potentiel et non Hôpital Psychiatrique :-)

    L'identification

    Actuellement l'identification est aléatoire, si vous évoluez dans un environnement qui connaît le sujet, il est fort probable, que vous soyez identifié durant l'enfance, ce qui mènera possiblement à passer des tests de QI chez un Psy spécialisé, pour confirmer le Haut Potentiel de l'enfant (adolescent). L'identification peut potentiellement être réalisée par un enseignant, certains sont alertes et vigilants sur ce sujet, et ils seront non seulement en capacité d'identifier un enfant HP, mais aussi de l'accompagner dans sa scolarité. Si vous souhaitez passer des tests de QI, il est nécessaire de les passer chez un Psy spécialisé, parce que sa connaissance du sujet et l'interprétation des résultats sera généralement plus adapté à l'individu.

    Je ne veux pas vous effrayer, mais il faut avoir conscience que l'ensemble de la profession n'est pas unanime sur le sujet de la douance, certains professionnels refusent encore de considérer ce sujet comme sérieux et réel, c'est dire combien la prudence est de mise quand vous frappez à la porte d'un Psy, donc assurez-vous bien de savoir à qui vous vous adressez. Alors faut-il ou non passer les tests de QI ? Il n'y a rien qu'il faille !

    Les tests sont faits pour éliminer le doute, si vous avez un doute, et peu importe qu'il tende vers une hypothèse positive ou négative, il semble opportun de lever ce doute. Maintenant ce que je vais vous dire risque de ne pas vous faire plaisir, même chez un psy spécialisé, il est possible de passer à côté d'un résultat positif.

    C'est à dire qu'il est possible que vous soyez HP, mais le passage de tests n'aura pas permis la mise en évidence de vos capacités, par stress, désintérêt, autres troubles cognitifs associés non reconnus qui auront entravé vos résultats, etc.... Et donc si dans la majeure partie des cas, ces tests permettent d'identifier le Haut Potentiel, ils ne sont pas surs à 100%. Pourquoi je vous dis ça ? Parce que si après des lectures, des rencontres, vous pensez au plus profond de votre être que vous êtes certainement concerné par la douance, et que les tests ne seraient pas venus vous confirmer votre intuition, il vous reste d'autres possibilités : la première repasser les tests dans un autre cabinet, l'inconvénient, le coût (les tests coûtent entre 150€ et 300€) ; la seconde, prendre plus simplement RDV chez un autre Psy spécialisé, c'est mieux, et vous entretenir directement du sujet qui vous occupe.

    A savoir que cette option peut être réalisée avant de passer des test de QI. De nombreux HP sont identifiés en consultation. A partir de leurs dires, le professionnel qui connaît le sujet va reconnaître leur profil HP et leur expliquer le pourquoi du comment, il sont ainsi, avec leurs problèmes, leur caractéristiques, leur fonctionnement cognitif... C'est d'ailleurs souvent la raison pour laquelle, nous allons chez le Psy, c'est parce que nous nous croyons comme la norme, tout en constatant qu'on est différent et que nous ignorons être hors norme. Une fois la compréhension trouvée de ce paradoxe dans lequel on vit depuis toujours, on ne va plus voir le psy avec les mêmes questionnements.

    Ces psys qui révèlent la pièce manquante du puzzle à une personne HP, recommandent rarement le passage des tests, puisqu'ils n'ont pas de doutes et qu'il n'y a pas d'intérêts à faire dépenser autant d'argent pour si peu. Il y a quand même un gros business de la douance, qu'il ne faut pas négliger, et il est facile de jouer avec l'émotionnel du HP pour le convaincre que les tests sont nécessaires, que sans, il y aura un doute, et qu'on ne s'autoproclame pas HP.

    Soyez plus fort que ces messages culpabilisants, si vous vous êtes énormément informés, que vous vous reconnaissez, que votre entourage est informé, et qu'il vous reconnaît, il y a peu de chances pour que ce ne soit pas le cas. Il faut se faire confiance et comprendre que quelqu'un qui ne possède pas les caractéristiques du HP ne se reconnaîtra pas. Nous sommes parfaitement différent, toute notre vie on nous l'a dit et répété, la norme n'a aucune difficulté à identifier ce qui ne lui ressemble pas, et elle passe son temps à le montrer du doigt, donc non elle ne se reconnaît pas dans les caractéristiques qui sont les nôtres.

    Donc je ne vous encourage pas à vous autoproclamer HP, je vous encourage à vous informer le plus possible (En fin de page, je vous propose des ouvrages reconnus et apprécier). Je vous encourage à en parler, à échanger... Si vous allez bien dans votre vie tant mieux, et si ça ne va pas, je vous encourage à vous pendre en main comme je l'ai fait pour vous apporter tout le mieux être dont vous avez besoin.

    La différence

    Je suis donc une personne différente, on me l'a dit toute ma vie, et j'ai tendance à supposer que cela ne s'arrêtera pas aujourd'hui, ni demain. Alors comment est-on diffèrent ? Dans notre façon de voir et de penser le monde principalement... On peut être considéré comme des esprits contradictoires, alors que notre seule motivation est un besoin insatiable de comprendre, de voir, supposer et imaginer, ce qui n'est pas envisagé par l'autre, et en cela on se heurte assez facilement et rapidement à des murs, parce que la masse qui s'élève d'une voix contre vous, est violente et puissante. En fait, nous ne sommes pas des esprits volontairement contradictoires, nous avons une pensée divergente, une pensée arborescente, une pensée qui ne hiérarchise pas l'information "normalement" (voir déficit de l'inhibition latente)

    Ainsi, nous surprenons, nous déstabilisons, nous agaçons par nos réflexions originales, par notre pertinence et notre perspicacité fulgurantes... Si nous ne nous voyons pas être ainsi, l'autre le voit et nous le fait remarquer plus ou moins gentiment. Nous grandissons en sachant qu'il y a nous et les autres, nous pensons être comme les autres, et que les autres sont comme nous, nous désespérons de les faire entrer dans nos perceptions et ils désespèrent de nous faire entrer dans leur moule. Les quiproquos et incompréhensions se succèdent, et si nous constatons clairement le décalage quasi permanent qui existe entre nous et le reste du monde, nous ne savons pas l'expliquer et le résoudre.

    Alors en parlant ainsi, je pourrai parler uniquement des HP qui ignorent qu'ils le sont et qui se subissent. A vrai dire, une personne peut savoir qu'elle est HP parce qu'on lui aura dit, tout en ignorant ce que cela implique concrètement d'être HP. Dire à un enfant ou un adolescent, qu'il a un QI au dessus de la moyenne, qu'il est "surdoué", qu'on traduit souvent par "avoir une intelligence supérieure" n'est qu'une vérité tronquée et biaisée de la réalité Et surtout cela n'informe en rien des caractéristiques cognitives et comportementales qui impactent la personnalité du HP. Ainsi l'enfant/adolescent à qui on livre cette information brute sans explication, ni accompagnement ne sera pas en mesure de s'approprier le savoir pour en faire quelque chose pour lui-même. Pire encore, en France, que pratique-t-on ? Les enfants détectés ne sont généralement pas informés de leur particularité, sauf exception, si les parents ne suivent pas les recommandations du corps enseignant, et/ou du psychologue qui aura fait l'évaluation du QI, puisqu'il est supposé que l'enfant ne pourrait pas gérer et intégrer cette information. A savoir qu'aux Etats Unis (sans les prendre pour modèle), l'approche éducative et socio-culturelle est à l'opposé de la France. Là-bas on parle de talents, et non de douance, et les enfants talentueux sont recherchés et soutenus au sein des écoles pour les aider à exploiter et potentialiser leurs dons et talents. En France, il ne fait pas bon d'être brillant, voyant, talentueux, au risque de s'attirer les foudres aussi bien des autres élèves, que du professeur lui-même. Donc in fine que l'on ait été détecté enfant ou non, nous sommes majoritairement des adultes en décalage avec la société. Certains en souffrent et d'autres pas, certains sont mieux intégrés parce qu'ils ont consenti à imiter la norme, cela s'appelle la sur-adaptation. Mais ça ne peut durer qu'un temps, puisqu'on ne peut pas se fuir éternellement, et tôt ou tard il devient insupportable de n'être qu'une partie de Soi, comme pour tout un chacun. De mon point de vue, la clef qui permet de cesser de souffrir, de cesser la sur-adaptation (= entrer dans un moule trop petit pour soi) et d'oser être Soi en harmonie avec le monde, est de savoir et comprendre en quoi nous sommes différents, au moins en terme de fonctionnements cognitifs, et d'hypersensibilités sensorielles et émotionnelles.

    Les caractéristiques

    Grâce au travail incroyable de synthèse d'un HP voici les caractéristiques qu'il a compilées

    Haut Potentiel, Qi Hétérogène et Autisme de Haut Niveau

    Je suis une personne à Haut Potentiel, possiblement autiste de haut niveau, qui a découvert sa douance à 32 ans.

    C'est en écoutant le témoignage d'une femme HP à la radio, que j'ai été interpellée par le sujet, me reconnaissant beaucoup en elle. J'ai entamé des recherches, et j'ai découvert des livres, des blogs et forums destinés aux HP. J'ai beaucoup lu pour savoir et comprendre. Et quelques mois plus tard, j'ai pris la décision de voir une Psy spécialisée, pour en avoir le cœur net.

    Je suis un QI hétérogène, QI incalculable, c'est à dire que mon résultat d'indice verbal (QIV) est plus élevé d'un écart type (15pts) à celui du raisonnement perceptif (QIP). Il faut savoir que les tests de QI ont été créés pour détecter la déficience mentale, aussi la façon dont les tests ont été pensés, conçus et fonctionnent, n'est pas aussi fiable et représentative qu'on aimerait le croire. Ainsi dés qu'une personne a plus d'un écart type (15pts) entre 2 subtests, son QI devient incalculable parce que le calcul du résultat global n'est pas conçu pour considérer un tel écart.

    Les chiffres découlent de moyennes de la norme, ces tests ont été conçus à partir de la norme, pour la norme et donc dès qu'on est hors-norme, en dehors de la norme, ça ne marche plus. C'est une des limites des tests de QI, ça marche si on entre dans les cases, si on en sort, ça ne marche plus. Il n'y a pas de consensus sur la validation ou l'invalidation des QI hétérogènes en tant que Haut Potentiel, du coup suivant l'approche du Psy, la personne peut être soutenue ou non dans sa recherche de réponses.

    Personnellement j'ai été soutenue et ça m'a conforté, ça a répondu à mes attentes, et encouragé à m'approprier ces nouvelles données, cette nouvelle conscience de moi-même. Mais comme-dit plus haut, ce n'est pas toujours le cas. Depuis, je diffuse ces informations autant que possible, je témoigne, je partage, afin que d'autres ne restent pas au bord du chemin sans savoir...

    Quant à l'autisme de haut niveau, rarement distinct du Syndrome d'Asperger, sujet souvent associé à la douance, concerne ce que l'on appelle les troubles du spectre autistique. Ce sont des caractéristiques comportementales qui s'ajoutent et se superposent à celles de la douance.

    Pour faire simple, l'autiste de haut niveau est un autiste HP (ou sans déficience mentale), et c'est parce qu'il est HP, qu'il a la capacité de compenser ses troubles du spectre autistique. Son intelligence lui permet de créer des stratégies de compensations, qui servent à quoi ? S'adapter, imiter, comprendre et apprendre ce qui ne lui est pas naturel. Il met en place consciemment un processus mentale, pour arriver à un résultat comportemental adapté, quand une personne "normale", fait la même chose spontanément sans avoir à réfléchir.

    Ainsi si l'autiste de haut niveau ne sait pas toujours comment aborder et évaluer avec discernement son environnement, il peut appendre, pour peu qu'on lui explique. C'est la principale différence avec l'autiste sans surefficience mentale, ce dernier aura une capacité d'apprentissage, et par conséquent d'adaptation limitée. C'est pourquoi on peut facilement passer à côté d'un diagnostique de l'autisme de haut niveau, parce que ces enfants sont différents, mais ils ne souffrent d'aucun handicap visible.

    Ensuite il y a cette différenciation entre autisme de haut niveau et syndrome d'Asperger. D'après la Psy en recherche sur l'autisme, que j'ai rencontrée, on peut avoir le syndrome d'Asperger, cas particulier dans l'autisme, et être ou non autiste de haut niveau. Hors l'erreur qui semble être souvent faite dans les médias, c'est : syndrome d'Asperger = Autisme de haut niveau, sous-entendant 2 choses : que si on est Asperger, on est forcément autiste de haut niveau, et que si on est autiste de haut niveau, on est forcément Asperger. Hors on peut être Asperger sans être HP et on peut être autiste de haut niveau sans être Asperger. Suite à un long entretien avec cette Psy chercheuse, elle m'a dit que j'étais certainement autiste haut niveau, mais pas Asperger.

    Alors tout ça peut être quelque peu déstabilisant, on imagine tellement de choses sur la douance et l'autisme, qu'il peut ne pas être évident de constater à quel point je semble "normal", mais c'est le travail que je effectue sur moi-même depuis plus de 15 ans qui m'a permis d'en arriver là. Et comme je dis toujours, je suis partie de loin ! Alors ce super cerveau, il a ses avantages et ses inconvénients, mais j'essaye d'en tirer le meilleur...

     

    Je n'ai pas la volonté de me spécialiser dans le Haut Potentiel, sachez simplement que ma porte vous est ouverte, et que je connais bien ce sujet.

    J'ai eu l'opportunité de m'exprimer sur Planète-douance, lors d'une interview audio,

    pour témoigner et partager mon expérience et vision. Annabelle était mon pseudo :-)

    Pour en savoir plus : cliquez

    Infos Douance

    Les Sites

    J'aime particulièrement les interviews audio,

    site d'infos complets et sérieux

    C'est le site de Cécile Bost, auteur de

    Différence & Souffrance de l'adulte surdoué

    Association qui accompagne les enfants HP.

    Grâce à eux, j'ai pu trouver une Psy spécialisée

    Des bonnes choses à prendre (apprendre),

    et des mauvaises choses à laisser

    Garder sa clairvoyance en ce lieu

All Posts
×