Return to site

Lien supposé entre TDAH

et Carence en Fer

Partie 4

Mieux vaut prévenir que guérir !

Des études démontreraient qu'il y aurait un lien entre le TDA(H) et une carence en fer, donc mieux vaut prévenir que guérir, en introduisant dans l'alimentation quotidienne davantage d’apports nutritionnels en fer. Il n'y a pas de risques sur la santé, la nature est bien faite, le corps ne stocke pas le fer, ainsi il ne peut y avoir de surplus.

A tester sur plusieurs mois, pour observer un changement potentiel.

Le fer d'origine animal est plus facile à assimiler que celui d'origine végétal, par contre le corps utilise davantage celui d'origine végétal, donc alterner, varier et suivre les quelques conseils suivants : Pour faciliter l'assimilation du fer, accompagner le aliments riches en fer d'aliments riches en vitamine C (agrumes, kiwi, fruits rouges, poivrons, choux…) Le brocoli est un des aliments qui apporte le plus de vitamine C. Idée : presser un jus de citron sur vos plats par ex.

Astuce : Mélanger le fer animal et végétal car l’addition des deux facilite son assimilation.
Éviter la consommation de thé, de café (boissons contenant des tanins) pendant les repas car ils ralentissent l’absorption du fer. (A consommer 30min avant le repas ou 2h après)

Aliments riches en fer d'origine animale

- Les abats : Le boudin noir poêlé arrive en première position puis le foie et les rognons.

- Les viandes rouges : 100g de bœuf apportent aux alentours de 5mg de fer soit deux fois plus que les viandes blanches (veau ou volailles). Astuce : si vous préférez les viandes blanches, choisissez les parties plus foncées (comme les cuisses), qui sont les plus riches en fer.

- Les coquillages : Les palourdes, huîtres, bigorneaux ou encore les moules.

- Les poissons : Une fois à deux fois par semaine, thon, sardines, harengs ou maquereau grillé, qui sont les poissons les plus fournis en fer.

Aliments riches en fer d'origine végétale

- Les algues : La laitue de mer, spiruline

- Les légumes secs : Lentilles, pois chiches, haricots rouges ou blancs.

- Les céréales complètes ou enrichies (conseillées au petit déjeuner)

- Le chocolat noir à 70% minimum (2 carrés au goûter par ex)

- Le thym
- Les épices : Le cumin, le curry, le gingembre ou encore la coriandre. On les retrouve dans la composition du zaatar (mélange oriental)

- Le soja et le tofu : Le soja vert sous forme de légumineuse (aussi appelé haricot mungo)

Ci-dessous l'article tiré de tdah-france.fr sur le lien supposé entre TDAH et carence en fer

Statut du fer dans le TDAH : une revue systématique et une meta-analyse

Une équipe chinoise vient de publier une meta-analyse concernant les études sur le taux de fer et de ferritine possiblement impliqué dans le TDAH. [1]

Le fer, est un oligo-élément essentiel, impliqué dans le fonctionnement du cerveau et l’activité dopaminergique.

L’équipe chinoise à procédé à une méta analyse portant sur 11 études publiées avant le 25 juillet 2016.

Parmi ces études, 10 ont inclus 2191 participants et 1196 sujets TDAH, et fournissent le taux de ferritine sérique, et 6 études, ont inclus 617 participants et 369 sujets TDAH, et rapportent le taux de fer sérique.

En conclusion l’équipe constate que le taux de ferritine sérique est plus bas chez les sujets TDAH en comparaison des sujets contrôles (sans TDAH). En comparaison du taux de fer sérique, le taux de ferritine sérique est un marqueur plus sensible qui permet de détecter à une étape très précoce un déficit en fer en l’absence d’anémie.

En s’appuyant sur les études conduites par Konofal [2] et Server [3] une supplémentation en fer serait bénéfique aux patients et réduirait le niveau des symptomes, cependant ces conclusions nécessitent d’être confirmées par plus d’études de bon niveau de qualité.

 

TDAH et taux de fer dans le cerveau - Article publié le 22 mai 2011 par Armelle Régnault

Dans L’article intitulé "Brain iron levels in attention-deficit/hyperactivity disorder" les auteurs montrent qu’un déficit en fer localisé dans certaines structures cérébrales serait impliqué dans la physiopathologie du TDAH.

En effet, le fer est un cofacteur de nombreux enzymes dont certains sont indispensables au fonctionnement des neurotransmetteurs.

Les études qui ont déjà cherché à évaluer le fer dans le TDAH étaient fondées sur le taux de ferritine dans le sérum, qui est un marqueur périphérique du taux de fer.

Cependant, la corrélation entre cette concentration de ferritine sérique et le taux de fer dans le cerveau reste incertaine.

Le but principal de l’étude réalisée par plusieurs hôpitaux français et étrangers était d’estimer le taux de fer par IRM dans différentes zones du cerveau d’enfants ayant un TDAH ou non ainsi que leur taux de ferritine (36 enfants : 18 enfants ayant un TDAH, 18 sans TDAH dont 9 contrôles sains et 9 autres contrôles psychiatriques).

Les enfants ayant un TDAH montrent une plus faible quantité de fer estimée dans le thalamus droit et gauche en comparaison des contrôles sains mais pas en comparaison des autres cas psychiatriques.

De même, le taux de ferritine est plus bas chez les enfants ayant un TDAH que chez les autres cas psychiatriques et chez les contrôles sains.

Cependant, il n’y avait pas de corrélation entre leur taux de ferritine et le taux de fer estimé par imagerie.

Les auteurs concluent que le faible taux de fer dans le thalamus pourrait être impliqué dans le TDAH.[4]

 

[1] Wang, Y., L. Huang, L. Zhang, Y. Qu and D. Mu (2017). "Iron Status in Attention-Deficit/Hyperactivity Disorder : A Systematic Review and Meta-Analysis." PLoS One 12(1) : e0169145.

[2] Konofal, E., M. Lecendreux, J. Deron, M. Marchand, S. Cortese, M. Zaim, M. C. Mouren and I. Arnulf (2008). "Effects of iron supplementation on attention deficit hyperactivity disorder in children." Pediatr Neurol 38(1) : 20-26.

[3] Sever, Y., A. Ashkenazi, S. Tyano and A. Weizman (1997). "Iron treatment in children with attention deficit hyperactivity disorder. A preliminary report." Neuropsychobiology 35(4) : 178-180.

[4] Brain iron levels in attention-deficit/hyperactivity disorder : A pilot MRICortese S, Azoulay R, Castellanos FX, Chalard F, Lecendreux M, Chechin D, Delorme R, Sebag G, Sbarbati A, Mouren MC, Bernardina BD, Konofal E.

World J Biol Psychiatry. 2011 May 17. [Epub ahead of print

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly